Call Toll Free - 1-844-748-7884

LEÇON 25 – ‘AUJOURD’HUI’

///LEÇON 25 – ‘AUJOURD’HUI’
LEÇON 25 – ‘AUJOURD’HUI’2018-05-01T01:41:36+00:00

PARTIE C: ‘AUJOURD’HUI’

Une grande partie de ces cours bibliques par correspondance a été enseignée par les Ecritures. Il est possible que plusieurs de ces leçons vous aient rappelé d’anciennes vérités oubliées depuis longtemps et des vérités qui vous sont familières. De plus vous avez étudié de nouvelles vérités qui peuvent être entièrement nouvelles pour vous. La question importante maintenant est de savoir comment entrer en relation avec ces vérités. Nous espérons qu’à travers ces leçons vous avez suivi l’exemple des nobles de Bérée lorsque de nouvelles vérités avaient attiré leur attention. Les Béréens ne fermaient pas leur esprit, ni n’acceptaient les enseignements qui leur étaient présentés sans poser de questions. « …Ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » Actes 17 : 11.

Cependant chercher dans les Ecritures, et accepter la vérité simplement parce que c’est la vérité, ce n’est pas suffisant. L’Eternel nous appelle à prendre une décision qui se traduit par des actes. Quelques personnes trouvent très difficile de prendre une décision. Beaucoup d’entre elles aiment maintenir le ‘statu quo’. Un véritable enfant de Dieu n’aura pas de tels sentiments. Il voudra croître et se développer spirituellement. Il ou elle veut quotidiennement marcher plus près de Christ.

Plusieurs fois à travers l’histoire, Dieu a appelé des hommes à prendre une ferme décision. Une de ces occasions a eu lieu lorsque Elie a défié les prêtres de Baal sur le mont Carmel, en présence de tout le peuple d’Israël. « Alors Elie s’approcha de tout le peuple et dit : Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l’Eternel est Dieu, ralliez-vous à lui ; si c’est Baal, ralliez-vous à lui ! Le peuple ne lui répondit rien. » 1 Rois 18 : 21. En ce temps-là, il n’était pas populaire d’adorer Dieu – en fait, cela ne l’a jamais été ! Chacun attendait que l’autre reconnaisse le vrai Dieu. Elie se sentait seul.

Souvent le peuple de Dieu a dû se sentir seul – avec le monde entier apparemment contre lui. Mais en se tenant seul, l’histoire du monde a été aussi changée ! Les impies doivent, en effet, leur existence à la foi des quelques fidèles qui ont pris la décision de servir Dieu sans se soucier des conséquences qui en résulteraient sur la terre. Voir Genèse 18 : 20-32.

Personne ne peut se permettre de remettre les affaires au lendemain, quand la voix du Christ lui parle. L’Eternel appelle à une action décisive. « …Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs,… » Hébreux 3 : 15. Demain ce sera peut-être pour toujours trop tard !

Voici l’histoire d’une jeune fille qui assista à quelques conférences publiques et qui ensuite parla au pasteur qui l’encouragea à donner son coeur à Christ. ‘Oh,’ dit-elle, ‘je veux encore profiter de la vie un certain temps ! Je ne veux pas donner mon coeur à Christ maintenant !’ Le pasteur s’entretint avec elle en vain, lui rappelant, ‘Aujourd’hui, si vous entendez sa voix. …’

La jeune fille entra chez elle et alla se coucher, mais elle ne pouvait pas trouver le repos. L’appel du pasteur résonnait à ses oreilles – Aujourd’hui, aujourd’hui ! Après quelques instants, puisqu’elle ne pouvait pas dormir, elle se leva ; elle prit un morceau de papier et écrivit : ‘Dans trois ans, je donnerai mon coeur à Christ.’ Retournant au lit, elle pensait être certaine de pouvoir alors dormir, mais le sommeil refusait de venir. A la fin, elle se leva, barra le ‘3’ et écrivit ‘2’ au dessus, sans effet ! Toujours cet : ‘Aujourd’hui, aujourd’hui’ résonnait à ses oreilles. De nouveau elle se leva, elle barra ce qu’elle avait écrit auparavant, et elle écrivit un délai plus court – 6 mois, 1 mois, 1 semaine. A la fin, bouleversée et épuisée, elle griffonna : ‘Demain, je donnerai mon coeur à Christ !’ Tombant dans son lit elle s’endormit enfin.

Le matin la jeune fille devait aller travailler. Comme d’habitude sa mère frappa à la porte pour la réveiller. Ne recevant pas de réponse, elle frappa plus fort. Toujours pas de réponse. Elle ouvrit la porte, et, dans le lit elle trouva sa fille – morte. Même demain c’était trop tard !

Comme la déclaration du roi Agrippa était triste, après qu’il eût entendu le message évangélique de Paul. Paul lui demanda de prendre une décision : « Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa ?… Je sais que tu y crois. Et Agrippa dit à Paul : Encore un peu, tu vas me persuader de devenir chrétien!»Actes 26: 27-28. Presque n’est pas suffisant ! Etre presque un chrétien, c’est ne pas être du tout un chrétien. Le fait de refuser d’accepter toute la vérité que Dieu vous à révélée va entraîner un désastre spirituel. Personne n’est aussi malheureux que celui qui sait ce qui est juste, mais qui ne veut pas abandonner totalement son coeur à Christ.

L’indécision est comme un couteau mal aiguisé qui coupe et qui déchire, et qui laisse derrière lui des déchirures, la décision est un couteau tranchant qui coupe proprement et bien droit. Souvent nous sommes comme une tortue qui se retire dans sa carapace, elle n’ira jamais de l’avant. Il en est ainsi dans la vie d’un chrétien.

Allongez maintenant le pas dans la foi, sans jamais douter de la façon dont vous conduit l’Eternel : « Or, sans la foi il est impossible de lui plaire ; celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent. » Hébreux 11 : 6.

Si vous ne l’avez pas encore fait, donnez aujourd’hui votre coeur entièrement à Christ ! Suivez, obéissez et vivez – pour l’éternité !

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close