Call Toll Free - 1-844-748-7884

LEÇON 12 – QUATRE MESSAGERS CELESTES

///LEÇON 12 – QUATRE MESSAGERS CELESTES
LEÇON 12 – QUATRE MESSAGERS CELESTES2018-05-01T02:07:33+00:00

PARTIE B: QUATRE MESSAGERS CELESTES

Dans les premiers versets d’Apocalypse 14 se trouve décrit l’état glorieux du peuple de Dieu après sa rédemption. Il a enduré les ravages de la grande épreuve qui s’est exercée sur lui par l’établissement du régime instauré par l’image de la bête, image qui sera examinée plus amplement dans la leçon 15. Actuellement, la prophétie décrite dans Apocalypse 13 prend fin au chapitre 14 : 1-5.

Apocalypse 14 : 6 commence une nouvelle série de prophéties qui donnent le dernier avertissement qui n’ait jamais été donné à ce monde. « Je vis un autre ange qui volait au milieu du ciel ; il avait un Evangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, tribu, langue et peuple. Il disait d’une voix forte : Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et proternez-vous devant celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux ! » Apocalypse : 14 : 6-7. Ce message est à la fois ancien et nouveau. C’est un message universel adressé ‘à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple.’ Ce message sert à avertir et il doit préparer toute la terre pour le jugement final de Dieu. Il doit être prêché avant la fin du monde. « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » Matthieu 24 : 14.

Le premier message de l’ange n’est pas entièrement nouveau, car il est appelé l’Evangile éternel, ou la bonne nouvelle. Cette bonne nouvelle fut d’abord donnée à l’homme dans le jardin d’Eden (voir Genèse 3 : 15) : par le sacrifice du Fils de Dieu, l’homme peut redevenir en harmonie avec son Créateur. Comme c’est triste de voir que cette vérité bénie a été tant de fois perdue de vue ! L’homme l’a remplacée par n’importe quelle fausse doctrine, y compris celle qui consiste à essayer de gagner la justice par ses propres bonnes oeuvres ou à tenter de renverser la loi des dix commandements de Dieu. En plus de cet Evangile éternel, le premier ange présente un nouveau sujet : ‘… l’heure de son jugement est venue ; et proternez-vous devant celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux !’ comme cela est confirmé dans la leçon 11, le jugement dans le sanctuaire céleste a commencé en 1844 lorsque Christ est entré dans le lieu très saint. Ce message annonçant que ‘l’heure de son jugement est venue’ ne pouvait pas être prêché avant ce temps-là.

Chaque événement dans le plan de Dieu arrive selon l’époque à laquelle il a prévu qu’il se produise ; et avant que Dieu ne permette qu’une partie de ce plan s’accomplisse, il envoie un avertissement aux hommes. Souvent, Dieu a une vérité spéciale pour un temps particulier. « Ainsi le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. » Amos 3 : 7. Pensez à Noé ; il a donné un message spécial pour préparer et avertir ses comtemporains de la venue du déluge. Voir 2 Pierre 2 : 5. Jonas reçut un message spécial qu’il devait transmettre aux habitants de Ninive pour les amener à la repentance. Voir Jonas 1 : 1-3. Et un messager spécial, Jean- Baptiste, fut envoyé afin de préparer le peuple pour le premier avènement de Christ. Voir Matthieu 3 : 1-4. Chacun de ces messagers avait un message spécial pour un temps particulier, qui était pour cette période-là ‘la vérité présente’.

De même, avant que le grand jugement ne commençât dans les cieux, le message suivant fut proclamé : ‘l’heure de son jugement est venue’. En 1818, après deux années d’étude assidue, un Américain du nom de William Miller, devint convaincu, au fur et à mesure qu’il étudiait les prophéties de Daniel 8 et 9, que la fin de toutes choses était proche ; néanmoins pendant neuf ans, il garda ces pensées pour lui-même. En 1831, il donna sa première conférence publique, et il fit connaître ses raisons de croire que l’avènement de Christ était imminent. Deux années plus tard, ses enseignements furent affermis par l’un des signes prédits par Jésus qui devaient avoir lieu avant sa venue : la grande pluie météorique du 18 novembre 1833.

Peu de temps après que William Miller eut commencé à prêcher ce message en Amérique, Joseph Wolff se mit à le prêcher activement en Afrique, au Moyen-Orient, en Inde, et aussi aux Etats-Unis. Bientôt ce message fut accepté par d’autres personnes dans le monde entier, et de toute part s’élevait le cri : ‘l’heure de son jugement est venue !’. Ce message invitait les hommes à réaliser que Dieu, devant lequel ils devront comparaître pour le jugement, n’était pas seulement une puissance dans la nature, comme le proclame la théorie du panthéisme, ou non-existant, comme le sous-entend la théorie de l’évolution. Voir Pierre 3 : 3-4.

Au fur et à mesure qu’il fut prêché, la plupart des églises chrétiennes qui ne l’étaient que de nom rejetèrent le message : ‘l’heure de son jugement est venue’ et elles commencèrent à ridiculiser et à persécuter ceux qui y croyaient. Quand ceci eut lieu, Dieu suscita un nouveau mouvement prêchant un message supplémentaire. « Un autre, un second ange suivit, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a fait boire à toutes les nations du vin de la fureur de son inconduite ! » Apocalypse 14 : 8. La Babylone désignée ici ne peut être aucune autre puissance que celle pagano- chrétienne de la papauté. Voir aussi Apocalypse 17 : 2-6. Le verset 5 l’appelle la ‘mère des prostituées’, indiquant par-là qu’elle a des enfants. Ce sont ces églises qui, même si elles se nomment protestantes, marchent néanmoins sur les traces de Rome en enseignant de fausses doctrines, en s’unissant avec les gouvernements du monde pour appuyer leurs dogmes, et en persécutant le véritable peuple de Dieu. Les églises protestantes, bien qu’elles fussent, à une certaine époque, le peuple de Dieu, sont devenues des églises déchues à cause de leur refus d’accepter la lumière envoyée du ciel par le message du premier ange. Pendant l’été de l’année 1844, 50 000 personnes environ aux Etats-Unis commencèrent à faire partie de ce mouvement du second ange en se retirant des églises apostates, formant ce groupe connu sous le nom de ‘Mouvement Adventiste’.

Les chefs religieux de cette époque-là enseignaient généralement la croyance selon laquelle cette terre représentait le sanctuaire. William Miller enseignait par conséquent que la purification du sanctuaire, dont il est parlé dans Daniel 8 : 14, devait se rapporter au second avènement de Christ sur cette terre et à la purification de celle-ci par le feu. De ce fait, on prêchait que Jésus reviendrait en 1844. A mesure que le temps s’écoulait, les croyants adventistes éprouvaient un pénible désappointement. La grande majorité abandonna totalement la foi ; mais un petit nombre, réalisant que Dieu les guidait dans leur expérience, étudia plus profondément les Ecritures, et, en faisant ainsi, découvrit l’importante doctrine du ministère de Christ dans le sanctuaire céleste. Ils réalisèrent alors que l’oeuvre de purification du sanctuaire devait avoir lieu dans les cieux, et non sur cette terre. De plus, ils virent qu’un autre message devait être prêché au monde : le message du troisième ange.

Le message du troisième ange est la plus surprenante dénonciation d’une fausse adoration. C’est aussi la plus sévère menace de punition divine trouvée dans toute la Bible. « Un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un se prosterne devant la bête et son image, et reçoit une marque sur le front ou sur la main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau. La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles, et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui se prostèrnent devant la bête et devant son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. » Apocalypse 14 : 9-11.

Ce message appelle toute l’humanité à prendre position dans le conflit entre la loi de Dieu et celle de l’antichrist, Rome. (Cela sera étudié d’une manière plus approfondie dans la leçon 15.) Il séparera pour toujours les bons et les méchants : les saints pour recevoir la gloire décrite dans Apocalypse 15 : 2-3, et les méchants pour subir le courroux de Dieu, répandu sans miséricorde, comme cela est écrit dans Apocalypse 16.

Le message du troisième ange avertit :

-Contre l’adoration de la bête d’Apocalypse 13. Dans la leçon 15, cette bête sera identifiée plus en détail ; mais comme nous avons déjà étudié la petite corne de Daniel 7, cette puissance antichrétienne représente la papauté.

-Contre l’adoration de l’image de la bête. Cette image représente le protestantisme apostat, qui adopte les fausses doctrines de la papauté et qui se sert de la loi civile pour imposer ses vues. La plupart des protestants ne songeraient pas à adorer le pape de Rome, cependant au moment même où ils adhèrent à une institution qui tire son origine de la hiérarchie catholique, ils observent le premier jour de la semaine comme étant le sabbat au lieu du septième jour, que Dieu a béni et sanctifié à la création.

-Contre le fait de recevoir la marque de la bête : l’observation du dimanche qui sera appuyée par les églises apostates opérant en union avec l’Etat au moyen des loi civiles.

-Du courroux de Dieu qui sera répandu sur ceux qui acceptent la marque de la bête.

Dieu, dans sa grande miséricorde ne permettra pas que cela ait lieu avant d’avoir donné à chaque personne qui se trouve sur la terre l’occasion de décider, par elle-même, qui elle désire servir. C’est pour cette raison, que le message de la chute de Babylone est réitéré avec force dans Apocalypse 18 : 1-5. « Après cela je vis descendre du ciel un autre ange qui avait une grande autorité ; et la terre fut illuminée de sa gloire. Il cria d’une voix forte : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur et un repaire de tout oiseau impur et détesté, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son inconduite ; que les rois de la terre se sont livrés à l’inconduite avec elle, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. Et j’entendis du ciel une autre voix : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin de ne pas recevoir votre part de ses plaies. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses injustices.»

Cet ange crie ‘d’une voix forte’, et une autre voix se joint à elle : ‘Sortez du milieu d’elle, mon peuple.’ Dieu exige que son peuple se sépare de toutes ces organisations et pratiques apostates. Quand ceci aura lieu, la prophétie de Joël 2 : 23 sera accomplie : « Et vous fils de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous en l’Eternel, votre Dieu, car il vous donnera la pluie en son temps, il vous enverra la pluie de la première saison et de l’arrière-saison. » Ces grands appels prépareront un peuple à demeurer fidèle envers Dieu dans les derniers jours de l’histoire de cette terre. Serez-vous parmi eux ?

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close