Call Toll Free - 1-844-748-7884

le Tabac parle

le Tabac parle2016-11-27T17:36:28+00:00

le Tabac parle

Surprenantes déclarations du tabac
Traitement pour cesser de fumer

Par Jose V. Giner

Introduction

Cher lecteur, vous tenez dans vos mains une simple petite brochure, mais qui aborde un thème très sérieux. Sou contenu suit un objectif clair: vous aider à arrêter de fumer. Vous avez déjà fait certainement plusieurs tentatives, mais ne désespérez pas, cette fois-ci est peut-être la dernière.

Comme vous allez observer, cette brochure est écrite d’une telle manière qu’il vous paraîtra que c’est le tabac qui raconte l’histoire de sa vie. C’est ainsi que nous pourrions l’imaginer si la cigarette pouvait parler et nous raconter ce que vous allez découvrir dans les pages suivantes. Pourquoi avons-nous décidé d’écrire cette première partie dans ce style? Simplement parce que nous sommes motivés par l’idée d’obtenir: a) que sa lecture soit plus agréable et plus compréhensible. b) que les enfants et les jeunes gens soient attirés à la lire. Nous ne devons pas oublier que si nous désirons obtenir une société d’adultes non -fumeurs, nous devons éduquer les enfants et les adolescents à acquérir des habitudes saines.

Pour éduquer, il n’y a pas de meilleure manière que de donner l’exemple et d’autre part d’utiliser du matériel pédagogique adéquat, pour créer des impressions positives sur l’esprit de l’individu; ceci se fait par une information appropriée, actuelle et sérieuse.

Le tabac s’est converti en une habitude qui détruit la santé; chacun, qui est informée par les médias, ne mettra en doute que la consommation du tabac est la cause principale de maladies qui pourraient être évitées et de mortalité qui pourrait être prévenue. Malheureusement, beaucoup de gens ne cessent de fumer car ils ne ressentent pas la force nécessaire, ou n’ont pas l’information adéquate, ou tout simplement, ils croient que cela ne leur fera aucun mal et qu’ils peuvent arrêter quand ils veulent. Nous savons tous que fumer détruit la santé de l’individu et aussi celle de ceux qui l’entoure. Beaucoup d’initiatives ont été prises jusqu’à aujourd’hui. Celle-ci en est encore une. C’est pour cela que dans la seconde partie de cette brochure, nous avons inclus un plan pour arrêter de fumer, qui aborde le sujet de deux angles différents: le psychique et le physique.

Nous espérons que ce travail pourra être une grande aide pour ceux qui ont décidé de lire cet ouvrage. Ah! N’oubliez pas de le recommander à vos amis et connaissances. Ce qui est important, c’est aller de l’avant, pour créer une conscience collective, afin d’éradiquer de nos sociétés modernes cette habitude si nuisible à la santé.

-L’auteur.

QUI SUIS-JE?

Si le tabac pouvait parler, son témoignage serait très certainement ce qui suit :
Qui suis-je? Je m’appelle «Nicotiana Tabacum», mais tous me connaissent par le nom de Tabac. Je suis une plante solanacée, avec des fleurs pourpres et un fruit comme une capsule remplie de minuscules graines. Je suis né en Amérique et j’aimerais vous raconter beaucoup de choses de ma vie.

J’étais heureux dans ma terre natale jusqu’au jour où un être appelé «homme» à découvert mes grandes feuilles lancéolées, très certainement attiré par l’odeur venant de mes belles fleurs jaunes.

Il s’est arrêté un moment pour m’observer, a arraché un petit morceau d’une de mes feuilles et m’a écrasé entre ses dents. Il m’a senti plusieurs fois et il a semblé sourire. J’étais content car je me suis imaginé que cet être humain allait me prendre avec lui pour m’utiliser d’une manière bénéfique. J’ai pensé, qu’à partir de ce moment là, ma vie pouvait être plus intensive et utile comme celle de mon ami «le Romarin», ou ma bonne amie «la Camomille».Mon imagination s’est envolé pour un instant, et je me voyais déjà dans les maisons des humains, les soulageant et les guérissant de leurs maladies…

Allant plus loin encore dans mes pensées, je m’imaginais que la science découvrirait en moi une propriété toute spéciale…Quelle illusion! Maintenant j’allais voir le rêve de ma vie devenir une réalité.

Cet homme m’a coupé par la base de ma tige et a submergé mes feuilles dans un récipient en terre rempli d’eau pour les bouillir. C’était pour moi un instant très solennel et important. D’autres hommes ont mis mes feuilles sur le bûcher et ont aspiré la fumée que je faisais. D’autres encore, ont préféré rouler mes feuilles, y mettre le feu et introduire ce cylindre dans le nez pour aspirer avec force. Mes feuilles brûlées étaient offertes par les Indiens comme cadeaux aux étrangers et étaient nommées «cohiba», «cokhiva», ou «coviva». Cela a plu à tous. Comme j’étais heureux! Maintenant j’allais faire partie de l’histoire. Mon nom allait figurer dans les livres de médecine et dans les encyclopédies. Tous allaient rechercher mon amitié.

Mon usage s’est propagé rapidement dans une grande partie du monde. Vers 1510, plus ou moins si ma mémoire ne me trompe pas, l’espagnol Hernândez de Oviedo, gouverneur de l’île de Saint Domùigue, a emporté mes feuilles vers le continent européen à travers la péninsule Ibérique où Hernândez de Toledo y a introduit mes graines en 1559. Jean Nicot de Villemain, un diplomate français, ambassadeur à la cour de Lisbonne (Portugal), m’a introduit et m’a rendu populaire en France la même année, m’attribuant des vertus médicales pour les effets anesthésiques que je produis. Comme il a bien parlé de moi! Je n’ai put que me sentir orgueilleux de lui.

Plus encore, à travers lui, un grand honneur m’a été accordé et j’ai pu entrer au service de la reine Catherine de Médicis. Elle souffrait de migraine et mon charmant ami Nicot lui a conseillé de m’utiliser pour obtenir un soulagement. La reine, reconnaissante de ce geste, a influencé les botanistes pour qu’ils me donnent le nom scientifique par lequel je suis connu dans le monde entier :»Nicotiana Tabacum», en l’honneur de Nicot. Ah! Et un de mes composants le plus puissant est bien sûr celui dont on se souvient toujours La nicotine. Ma relation avec la reine m’a gratifié d’un autre nom, «Herbe de la reine».

Nicolas Monardes, en 1574, a écrit un livre intitulé «Histoire médicale des choses importées de nos Taudes occidentales», duquel je vous ai rapporté un échantillon dans lequel on peut lire «en ce qui concerne le Tabac… et beaucoup d’autres herbes et plantes, semences et liqueurs, qui dernièrement nous sont parvenus de ces endroits avec des grandes vertus et des effets merveilleux».

Au dix-septième siècle, plusieurs écrivains espagnols ont écrit à mon sujet. Juan de Castro, botaniste de Cordoba, a publié un livre: »Histoire des vertus et des propriétés du tabac». Bartolomé Ximénez en 1638 a plaidé en ma faveur ainsi que le recteur en médecine de Salamanca, Cristobal Hayo (1645). C’est dans ce siècle, qu’à Séville, la première fabrique productrice de cigarettes a été ouverte.

Une des coutumes les plus populaire<? Du dix-huitième siècle a été de me priser pour éternuer. Que je vous explique. Les gens, avides de trouver raille et une manière de m’utiliser, après avoir séché mes feuilles, en ont fait de la poudre très fine et m’inspiraient par le nez. En vérité cela leurs plaisaient tellement que cela en devint une grande accoutumance. Ce qui me plaisait le moins et continue à ne pas me plaire, car mes amis asiatiques continuent encore actuellement à le faire, c’est de me mâcher entre leurs dents une ou deux fois me mélangeant à leur salive. Bien, dois-je vous expliquer ce qu’ils en font? L’important pour moi était d’aider, de contribuer au .bien-être de tous. Aujourd’hui la coutume la plus courante parmi les hommes est de me fumer. Vous savez en quoi cela consiste, n’est-ce pas? On me coupe tout fin, on m’habille d’un fin papier ou alors on m’enroule dans mes propres feuilles, on me met le feu pour absorber peu à peu, avec des aspirations profondes par la bouche, la fumée qui en sort.

Je vous assure que j’étais heureux d’avoir été accepté d’une telle manière dans la société. Même les médecins, pendant longtemps, ont été les meilleurs propagateurs de mes qualités thérapeutiques. Ils m’ont recommandé pour guérir beaucoup de maladies, parmi elles, la migraine – dont j’ai déjà parlé plus haut – l’asthme et la goutte. Mais ce qui a propagé ma consommation a été l’invention d’une machine en 1855 qui habillait mes feuilles avec du papier, d’une façon si rapide et en de si grandes quantités que cette invention a apporté beaucoup d’argent aux différents gouvernements qui l’ont exploitée. Cuba a été le premier pays en Amérique où mon élaboration a été industrialisée.

Je suis devenu de plus en plus fameux. Dans le palais des rois, dans les villas luxueuses, dans les humbles foyers, dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les prisons, dans les navires, trains, avions, tribunaux de justice, auprès des docteurs, dans les fêtes, dans les conférences publiques et en beaucoup d’autres endroits, moi le Tabac, j’étais présent. Je me sentais orgueilleux de pouvoir servir ainsi l’humanité.

Mais bientôt est arrivé l’impensable. Avec les années, la majeure partie de mes amis humains qui m’avaient en grande estime, ont commencé à se sentir mal. J’ai souffert quand je les ai vus tousser, ou quand ils sont tombés malades des poumons, de l’estomac ou du cœur. Ils ont commencés à suspecter les quelques mille composants chimique qui sont présent dans mon corps. Au moment où je réalise cette confession, les chercheurs ont en découvert presque 4000.

A partir de ces instants, l’infortune et la disgrâce ont enveloppé ma vie. Beaucoup d’êtres humains, conscients de la relation étroite qui existe entre fumer et l’apparition de ces maladies, ont commencé à faire la guerre contre mon usage.

En Turquie par exemple, le sultan Amurât a donné l’ordre que ceux que l’on surprendrait en train de fumer, seraient condamnés à une promenade dans les rues de la ville, avec une pipe dans le nez. En Perse, tous ceux qui seraient trouvés en ma compagnie seraient puni de mort. Quels souvenirs pénibles pour moi! On a même essayé de m’exiler de l’Europe avec des fortes peines contre mes amis. En Russie, le tsar a eu l’idée fatidique de couper le nez de ceux qui m’ont prisé, et les lèvres de ceux qui m’ont fumé. J’ai été très triste quand le roi James I d’Angleterre a dit de moi:» Fumer ne constitue pas seulement une grande vanité mais aussi de l’ingratitude envers la grâce de Dieu car la douce haleine de l’homme…est obstinément corrompue par cette fumée pestilentielle».

Ce qui m’a fait le plus de mal, c’est quand j’ai entendu des déclarations comme la suivante:» Les poumons de l’enfant sont atteints et deviennent malades lorsqu’ils sont exposés à l’atmosphère d’une pièce viciée par l’haleine souillée du fumeur. De nombreux enfants sont intoxiqués d’une manière irréversible parce qu’ils ont dormi dans le lit où fumait leur père. En respirant les effluves souillés de tabac qui émanent des poumons et des pores de la peau, l’organisme de l’enfant s’intoxique. Alors que le tabac agit d’une manière insidieuse chez certains enfants, atteint le cerveau, le cœur, le foie et les poumons, et sape leur résistance physique petit à petit, il a sur d’autres un effet plus direct et provoque des spasmes, des attaques, la paralysie et la mort soudaine.» (Te, 45).

Aux Etats-Unis, en 1953, a commencé la campagne anti-tabac qui reçut, dès le premier jour, l’aide absolu des cercles médicaux influents et prestigieux comme l’American Médical Association, l’American Cancer Society et l’American Lung Association. En 1965 la Cigarette Advertising et Labelling Act a été approuvé et a obligé les fabricants à imprimer un avis au sujet du risque sanitaire de mon usage; et à partir de 1967, ma publicité à la radio et à la télévision est interdite au pays de la liberté.

Malgré toutes ces nobles intentions réalisées pour éradiquer mon usage, ma rentabilité et mon pouvoir à provoquer la dépendance ont prédominé et se sont étendu d’une manière extraordinaire dans le monde entier. Plusieurs organisations internationales où participent des spécialistes en statistiques, des sociologues, des médecins et autres spécialistes ont publié des listes des pays avec le taux le plus élevé de consommation, et les ont fait publier dans des revues, des livres et autres sources. Regardez s’il vous plait, regardez cette brève liste de seulement 9 pays:

CONSOMMATION PAR PAYS
Nombre de cigarettespar habitants
Pologne9,9
Grecia9,8
Hungria8,9
Japon8,9
Corea del Sur8,2
EE.UU7,3
Manda6,6
Alemania6,5
Bélgica6,3

Les pays qui ont enregistré la consommation la plus basse sont: le Zimbabwe, Haïti, le Kenya, la Zambie, le Mozambique, le Ghana. le Pérou, le Laos, la Bolivie, le Malawi, la Tanzanie, le Cameroun et le Bangladesh, par ordre de la plus importante à la moins importante. Mais, il semblerait que depuis cette date ces chiffres ont varié substantiellement et les experts disent, avec un ton très préoccupé, que la différence entre les pays développés et les pays en voie de développement se rapprochent et que si la situation continue de cette manière, l’usage dans les pays en voie de développement surpassera celui des pays développés durant le 21ème siècle.

A mesure que la science a avancé, j’ai eu l’opportunité d’être hébergé dans les meilleurs laboratoires du monde, et j’ai aussi put faire la connaissance de scientifiques de renom. Malheureusement je n’ai pas réussi à devenir leur meilleur ami. La seule chose qu’ils faisaient était de faire des recherches à mon sujet pour trouver quelque chose de quoi m’accuser. Leurs rapports me terrorisaient; et si je me suis décidé à raconter toutes ces choses ce n’est pas pour poser comme un protagoniste, non. Malheureusement, j’en suis déjà un. Mon intention n’est pas de les terrifier mais de les aider. Se cacher la tête dans le sable, comme fait l’autruche, n’aide en rien. Il est mieux de connaître les énorme dangers qu’entraîné ma consommation, pour que personne ne se sente séduit. Cela vous plairait-il que votre comptable, si vous étiez un commerçant, vous annoncerait que votre compte bancaire est bien fourni, quand en réalité il est au rouge? Il vous aurait fait une maigre faveur. Vous aimeriez connaître la véritable situation de votre commerce pour entreprendre des actions capables de surpasser la crise. N’est-ce pas ainsi? Vous taxeriez l’attitude de votre comptable comme amicale, compréhensive, irrespectueuse et sage? Ne serait-elle pas bien téméraire? Les autorités sanitaires de beaucoup de pays ont pris ce fait en compte, et c’est pour cela qu’ils lancent aux quatre vents des campagnes contre mon usage.

Je me suis proposé de faire que tout le monde me connaisse bien, pour qu’ils ne pensent pas qu’ils peuvent me mettre dans leur bouche sans en subir les conséquences. Je suis une drogue. Que personne ne me considère comme un passe- temps innocent et divertissant. Quand on me fume, non seulement on acquiert une habitude malsaine et coûteuse, mais on souffre d’une double dépendance psychologique et physique. Je suis fatigué de contempler des milliers de familles détruites à cause de moi; j’en ai marre d`entendre»si j’avais su je n’aurais jamais fumé». Mon cœur de tabac se déchire quand je vois les hôpitaux pleins d’hommes et de femmes consumés par le cancer que je leur ai provoqué. Les statistiques qui sont publiées chaque année sur la mortalité dont je suis à l’origine, me traumatisent.

Ecoutez bien! Toutes les 10 secondes une personne meurt dans le monde à cause de mon usage. Durant la période de 1990 à 1995, d’après les estimations de F OMS, moi et mes sous-produits, nous avons causé à peu près trois millions de morts par année. S’il n’y a pas de changements décisifs et si mon usage ne diminue pas, les morts en 2030 s’élèveront aux environ de dix millions et le 70% de ces morts se trouveront dans des endroits en voie de développement, exactement là où ces adultes sont les jeunes d’aujourd’hui. D’après l’OMS, il y a actuellement dans le monde, environ 1.100 millions de personnes qui fument, approximativement un tiers de 1a population mondiale.
Je suis fatigué! C’est pour cela que je veux revendiquer mon droit d’être laissé dans les champs, pour profiter du soleil et de la pluie bénie, de la terre et de l’air, comme je faisais il y a tant d’années… Je ne désire faire de mal à personne! Ecoutez-moi s’il vous plaît!

Je sais maintenant que ma fumée contient une énorme quantité de substances chimiques très dangereuses. Ma nicotine est responsable de la dépendance que je provoque et a des propriétés psycho actives (une haute dose, au début, excite, puis ensuite bloque la transmission nerveuse), c’est ce qui provoque la tolérance; c’est pour cela qu’il faut toujours doubler ou tripler la quantité de cigarettes pour obtenir le même effet. Ces substances chimiques produisent une décharge d’adrénaline dans le sang d’où les crises cardiaques imprévues; le cœur se fatigue et son rythme est altéré, ce qui favorise les attaques du myocarde. La nicotine et les goudrons, en se mélangeant avec la salive, provoquent les gastrites, les ulcères de l’œsophage et de l’estomac. Ma fumée, d’une manière spéciale agit sur le système nerveux central et sur le système circulatoire, qui se bloque. Les vaisseaux sanguins sont intoxiqués d’une façon chronique, provoquant leur rétrécissement et la tension artérielle augmente.

Si le fumeur interrompt ou diminue la dose de ma nicotine, il ressent un malaise généralisé pendant les quatre ou cinq premiers jours: de l’inquiétude, un changement neurovégétatif, de l’irritation de la difficulté dans la concentration, il est étourdit, et ressent un désir intense de fumer. Ces symptômes se nomment le syndrome de l’abstinence.

Malheureusement, ma nicotine est un poison très actif. Il suffit d’une goutte pour tuer un chien et huit pour enlever la vie à un cheval. Si on injecte à un homme par voie intraveineuse la quantité de 0.5 à mg. par kilo de poids, ce qui signifie une quantité qui oscille entre 40 et 60mg. (la quantité que l’on trouve dans trois cigarettes) celui-ci mourrait en quelques seconde. Mais…pourquoi les gens qui fument trois cigarettes de suite ne meurent-ils pas, me demandera-t-on? Simplement parce que le fumeur n’absorbe pas la totalité de la nicotine contenue dans la cigarette, mais seulement une partie, qui varie selon s’il avale la fumée ou non et l’intensité de l’inhalation. Il faut aussi tenir en compte que quand on me brûle, une partie de la nicotine est détruite. A mesure que le corps humain reçoit journellement la dose de nicotine, il s’adapte à sa présence et progressivement met en marche des dispositifs défensifs. Mais la consommation permanente et prolongée fait que les dépôts de nicotine s’accumulent et qui, pour finir, causent de sérieuses lésions au fumeur. Ah! Que personne ne vous séduisent. Même si je suis soi-disant «pur» ou «blond» ou avec la notice «faible en nicotine», je continue à être dangereux (Et quand je suis blond je suis plus nocif encore); ce sont des déguisements qui cachent ma véritable identité.

J’ai entendu avec dégoût que le papier qui est utilisé pour m’envelopper, est spécialement nocif, pour les différentes substances qui entrent dans sa composition et sa préparation. Pour faire cet habit dont on m’entoure plus blanc, on utilise le chlore, dont les dérivés sont extrêmement toxiques; je peux citer l’eau de javel ou l’hypochlorite de sulfate, le polychlorure de vinyle, PVC, le perchlorétylène des teinturiers, etc. Pour que le papier brûle bien on y ajoute du sulfate d’ammoniac, qui est aussi nuisible.

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui se forme par la combustion de ma cigarette. Ce gaz qui est présent dans ma fumée et aussi dans les villes industrialisées, est, avec la nicotine, la cause de l’altération du fonctionnement normal du cœur. Il à une grande capacité de s’introduire dans l’hémoglobine du sang, et pour cette raison la capacité du sang à transporter l’oxygène diminue, ce qui provoque des troubles nerveux et circulatoires. C’est-à dire que la quantité d’oxygène est réduite, car elle se fixe dans l’hémoglobine. Pour ceux qui souffrent d’une insuffisance coronaire ou quand une femme est enceinte, le monoxyde de carbone est très malsain.

Quand la femme fume pendant l’allaitement de son bébé, (écoutez bien ceci!), une des voies de l’élimination de la nicotine est le lait maternel. Alors vous pouvez vous imaginer les conséquences terribles que cela va causer à l’innocente petite créature.

Un autre alcaloïde, autant poison que la nicotine, est la colicine. La vingtième partie d’une goutte peux tuer une grenouille. L’acide prussique, est un toxique violent qui cause des nausées et des vertiges. Je peux aussi parler de mes goudrons ou hydrocarbures qui constituent mes agents cancérogènes, parmi elles, il y a le benzopyrène et les N-nitrosamines. L’acroléine est un produit irritant qui attaque les tissus du système respiratoire, et qui cause la toux typique du fumeur. L’ammoniac est un agent inflammatoire des yeux et des voies respiratoires supérieures. LÉ pyridine, qui affecte le système nerveux central, irrite la peau et les voies respiratoires. Le dybenzocarbazol et la dybenzoacrydine provoque des tumeurs.

D’après les investigateurs de l’université John Hopkins de Baltimore (Etats-Unis), dans chaque cm3 de fumée il y a au moins 5 millions de particules qui appartiennent à plus de 12.000 substances différentes. De celles-ci, 1400 approximativement ont été identifiées. Beaucoup sont-cancérogènes, d’autres sont suspectées l’être.

Ma fumée élève le taux de l’histamine dans le sang. L’histamine stimule la sécrétion d’un jus gastrique, riche en acide chlorhydrique qui se trouve dans l’estomac et l’intestin, provoquant des ulcères. Ecoutez bien ceci, s’il vous plaît. Cela augmente les risques d’artériosclérose coronaire, qui provoque l’angine de poitrine. Récemment il a été vérifiée à travers des artériographies, parce qu’on ne cesse de m’étudier, que ma fumée rétrécit le diamètre des artères des êtres humains de 20 à 30 % et y provoque des spasmes. Mais cette action constrictrice, comme on pourrait le supposer en principe, ne dépend pas du nombre de cigarettes, mais une seule cigarette suffit pour produire des spasmes. Les fumeurs modérés n’échappent pas à ces conséquences, parce que l’étranglement artériel se produit indéfectiblement et termine par l’angine de poitrine et l’infarctus.

Dans le Collège de la Santé Publique de la faculté de médecine de l’université de Boston, les docteurs Rosenberg, Kaufman, Helmrich et Shapiro, pendant les années de!980 à 1983, ont réalisés des études à mon sujet, arrivant à la conclusion que les fumeurs ont un risque trois fois supérieur de subir un infarctus que les non-fumeurs. D’autres ont dit aussi qu’il a été démontré scientifiquement que la mortalité est en général supérieure de 70% parmi ceux qui fument.

D’après le chef médecin de la Clinique Pneumologique de l’Hôpital de Barcelone (Espagne), le 90% des cancéreux du poumon se trouvent parmi les fumeurs.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à émit un rapport à mon sujet, dans lequel elle assurait que, « la cigarette est responsable de la majeur partie des cancers du poumon» et le même organisme a affirmé «qu’une cigarette raccourcit la vie de cinq minutes».

La CEE, en 1986, a initié un plan commun d’investigation à mon sujet. Et en 1988, son comité d’oncologues a divulgué les résultats dans toute l’Europe : la meilleure prévention contre le cancer est de ne pas fumer. Les spécialistes ont si mal parlé de mon usage que de nombreux gouvernements ont commencé à prendre de sérieuses mesures pour que les gens cessent de me fumer; d’autres ont augmenté les leurs. Et avec de bonnes raisons!

Il y a quelque temps, à Lisbonne, un portugais qui me fumait, me jeta par terre et me piétina sans pitié, il venait de terminer de lire une brochure, que quelqu’un lui avait donné. A moitié inconscient, j’ai entendu les autres personnes autour de lui déclarer, tandis qu’ils lisaient la brochure:» Eteignez vos cigarettes, allumez la civilité. D’après la présente loi, il est interdit de fumer dans les transports publics… ne fumez pas, s’il vous plait, c’est mauvais pour votre santé et désagréable pour vos compagnons de voyage.».

Dans le même pays, j’ai entendu le Dr. José Conde, un membre portugais de la commission européenne d’oncologie, dire: Les cancers des voies respiratoires (du larynx et des poumons) sont provoqués essentiellement par l’usage du tabac. Aux Etats-Unis, le continent où je suis né, et où les autorités sont préoccupées à éradiquer mon usage, l’information suivante à été publiée il y a quelques années déjà: chaque année, 420000 personnes meurent à cause de moi. En Chine, plus de 1.200.000 personnes, âgées de vingt ans et plus, souffrent de maladies due à l’habitude de fumer, d’après un article publié dans le journal «Wen Hui Bao», en février 1995.

Il y a une dizaine d’années, le cancer des poumons n’était pas commun parmi les femmes, car très peu d’elles fumaient; dernièrement les spécialistes ont faits des pronostiques que dans les années à venir, les tumeurs des poumons seraient la première cause de mortalité parmi les femmes. *

Et que puis-je dire des femmes enceintes? J’ai énormément de peine quand je les vois fumer alors qu’elles ont une nouvelle vie dans leur sein, quelle mauvaise chose! Si seulement elles pouvaient réaliser qu’elles sont en train, de tuer lentement la petite créature, elles me jetteraient très certainement au loin avec horreur. C’est avec cette intention que je les averti, pour que plus tard elles ne puissent pas se plaindre.

Laissez-moi vous expliquer d’avantage. Une femme enceinte qui fume, court le risque de mettre au monde un enfant prématuré ou d’un poids inférieur au normale de 200 à 300 gr. en moins), et aussi d’une moins grande longueur. Le périmètre du crâne est aussi inférieur et peut subir des problèmes psychosomatiques et neurologiques. Il a été observé que ces enfants sont moins dynamiques et un grand danger existent qu’ils naissent avec des malformations. Après leur naissance et tandis qu’ils grandissent entourés de fumeurs, ils courent le risque de souffrir de maladies pulmonaires. Les fausses-couches parmi les fumeuses surviennent plus souvent (22,5%), que les non-fumeuses (7,4%).

Le docteur Bernhard, en Allemagne, à examiné 1.493 femmes enceintes. Quinze sur mille fumeuses mettent au monde un mort-né, et parmi les non-fumeuses, le résultat était de 6 sur mille. Il n’y a aucun doute, que durant la grossesse le bébé est affecté sérieusement, car il y a moins d’oxygène dans le sang. *

Chaque fois que quelqu’un aspire ma fumée, des billons de radicaux libres sont introduit dans son corps. Des radicaux libres? Oui, moi aussi je suis resté bouche bée quand j’ai entendu ces deux petites paroles apparemment inoffensives. Mais non! Ici il n’y a rien d’inoffensif! Les radicaux libres sont des molécules instables créées comme un sous -produit quand l’oxygène est consommé par les innombrables réactions du corps humain, ou quand celui-ci est exposé aux facteurs de l’environnement, comme avec ma fumée. Certains experts expliquent que ce sont eux qui sont la cause de la vieillesse prématurée et des malaises. Pour éviter leurs effets destructifs, mieux vaut ne pas m’utiliser. Oui vous avez entendu…ne fumez pas! Si vous mangez des aliments antioxydants, comme des fruits frais, des céréales des légumes, etc. qui sont riches en vitamines C, E et en beta carotène, et vous ne fumez plus, vous pouvez éviter ces effets négatifs.

Oh! J’allais oublier. Ma nicotine et mes autres composants, non seulement font du mal aux fumeurs mais aussi à ceux qui doivent respirer dans une chambre pleine de fumée. Ce groupe de personnes se nomment «fumeurs passifs.». Ces gens sont obligés de vivre avec les fumeurs car ils sont les époux (ses), les enfants, les adolescents, les parents, les vieilles personnes, les collègues au travail, à l’école ou à l’université, etc.

En respirant ma fumée présente dans l’atmosphère, ils se convertissent en candidats des mêmes maladies que les fumeurs, et il se peut que dans certains cas, ils sont même plus exposés aux effets de certains de mes éléments, car la majorité de mes composants toxiques que le fumeur passif respire, lui vient de ma simple combustion, et cette fumée contient cinq fois plus de benzopyrénol, quarante six fois plus d’ammoniac, et une grande concentration de nitrosamines, trois fois plus de goudron et de nicotine de ce qu’un fumeur aspire.

Le pauvre fumeur passif aspire en une heure autant que le fumeur qui fume trois cigarettes. Et ai la personne qui aspire ma fumée est malade, comme par exemple, avec de l’asthme, ou souffre de bronchites chronique ou d’une déficience cardiaque, l’image est encore plus compliquée, car comme je vous l’ai déjà dit, le monoxyde de carbone évacué par ma combustion, se mélange avec l’hémoglobine du sang et ainsi empêche la bonne capacité de la fixation de l’oxygène.
Les enfants de parents fumeurs ont plus d’infections de nez, gorge et oreille, et plus de problèmes respiratoires. La crise de l’enfant asthmatique peut être empirée par la fumée.

Ainsi, vous voyez ce n’est pas seulement une question de respect, de politesse ou de civilité, mais en réalité, sans que le fumeur le réalise il compromit la vie de ceux qui sont obligés de respirer la fumée de mes cigarettes. Comme ce point est sérieux! Le problème est, que tout les fumeurs ne le comprennent pas ni les associations qui défendent les droits des fumeurs (par chance tous n’ont pas la même attitude); car en général quand on leur demande avec respect et politesse de m’éteindre dans les endroits où mon usage est interdit, ils se fâchent et protestent que leurs droits sont violés. Non cher fumeur! Ce n’est pas qu’ils veulent vous ennuyer ou vous voler vos droits…Ce qu’ils veulent, c’est que vous ne les volez pas de leur santé, puisqu’ ils ont décidé de la préserver. Si vous désirez vivre dans une boule de cristal et y fumer quatre paquets de cigarettes de suite, personne ne vous en empêchera. Mais s’il vous plaît, essayez de comprendre une chose évidente. Que diriez-vous si on pulvérisait tout autour de vous une odeur très désagréable, nocive pour votre santé, et que cette odeur imprégnerait tout votre environnement, là où, vos enfants, vos amis d’autres personnes et vous-même vivez? Cela vous plairait-il? Certainement non! D’un autre côté cela pourrait-il être vu comme un manque de respect ou une violation de son droit si, vous demandiez à celui qui pulvérise de cesser, car ce qu’il fait est dangereux et désagréable pour les autres? Non sûrement pas.

Pour terminer, car je suis fatigué et j’ai besoin d’oxygène. Je dois vous dire que je provoque plus de maladies que vous ne pouvez imaginer. Voici une courte liste: le cancer de la langue, de la gorge, des lèvres, de la vessie, du pancréas, de l’œsophage, de l’estomac et des poumons. La thrombose coronaire, l’infarctus du myocarde, l’artériosclérose coronaire, l’anévrisme aortique, la bronchite chronique, l’asthme, l’emphysème pulmonaire, la dégénération du système nerveux, la dyspepsie l’ulcère de l’estomac, L’amygdalite, la laryngite chronique, le vieillissement prématuré de la peau et du visage, l’impotence sexuelle et un long etcetera, qui aurait besoin d’une autre brochure pour les nommer tous.

Les scènes que je dois contempler chaque jour me remplisse de terreur, spécialement quand je vois, sans pouvoir rien faire, des enfants et des jeunes gens, entre 13 et 18 ans, qui commencent à m’utiliser à un âge si psychologiquement et si physiquement vulnérable. Comme c’est triste! Ils volent de leur santé future à un si jeune âge! Il y a quelques années j’ai été vraiment choqué d’entendre qu’au Canada le 5%de 78.000 jeunes questionnés ont dit qu’ils avaient commencé à fumer à l’âge de huit ans.

Je vous en supplie, vous les professeurs, les enseignants, les scientifiques, les fonctionnaires, les journalistes et quel que soit les professions responsables des média: donnez le bon exemple. Et surtout vous, les médecins, vous qui malheureusement me fumez aussi, où est votre code d’honneur? Comment pouvez-vous aider vos patients à cesser de fumer si vous ne l’avez pas fait vous même? Dédiez vos forces, vos moyens et vos capacités pour m’extirper de la société. Alors nous obtiendrons un monde meilleur. Je sais que mon usage n’est pas la seule mauvaise habitude des êtres humains. Malheureusement ils ont des coutumes destructives comme, boire de l’alcool, utiliser des drogues dures, manger des aliments malsains; ils polluent les mers et les océans, les remplissent de déchets, ils ruinent les champs avec des produits chimiques qui contamine la nourriture, détruisent la couche d’ozone avec les fumées contaminant des fabriques et un long etcetera.

Parents, dédiez plus de temps à vos enfants; devenez leur amis, parlez- leur de leurs anxiété» et de leurs problèmes, créez un climat sain dans vos foyers; donnez-leur un bon exemple (ne fumez pas), et par-dessus tout, donnez-leur de l’amour, beaucoup d’amour; cela aidera beaucoup déjeunes gens à ne pas me fumer, ou… (J’ai de la peine à le dire) à utiliser les autres membres de ma famille, les droguiers dures, desquelles je ne suis pas fier du tout.

Vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de conversations que j’ai du entendre parmi la jeunesse, tandis qu’ils me passent de bouche en bouche, tirant de longs traits de fumée. La majorité se plaint de leurs parents… Pourquoi cela? Quelle erreur ces parents ont-ils commis dans l’éducation de leurs enfants? Beaucoup qui ont mis des enfants au monde se posent cette question. Vous devez prendre en considération que la jeunesse imite le modèle donné par les aines et la conduite des adultes à une très forte influence quand les jeunes commencent à s’adonner à moi. Ils reproduisent ce qu’ils voient chez leurs parents et dans le monde autour d’eux, tout spécialement de ceux qui posent pour des modèles dignes d’admiration, et avec lesquelles, les jeunes aimeraient établir des liens d’amitiés.

J’aimerais me tourner maintenant tout spécialement vers vous, la jeunesse: ne croyez aucun des mensonges qu’on vous dira à mon sujet. Parce que vous êtes jeunes, ils croient qu’ils peuvent vous tromper; mais vous avez assez de capacités pour comprendre ce que je vais vous dire: le fait de fumer ne fait pas de vous un homme ou une femme. Ce qui vous aide à passer de la puberté à l’âge adulte, n’est pas le paquet de cigarettes que vous avez dans votre poche, ni la marque de vos pantalons, les dernières chaussures à la mode ou une lotion particulière. Non. C’est un bon caractère droit et bien développé qui mérite d’être conquis. Dominez vos passions, vos mauvaises pensées… Alors vous serez un véritable homme, une vraie femme!

Ne croyez pas aux mensonges comme ceux-ci: «La cigarette calme les nerfs». Je dois vous dire que ma nicotine est un dé pressant et après l’avoir consumé, elle se change en un super excitant; et quand vous vous sentez nerveux, vous devez à nouveau m’utiliser… C’est ainsi que cela devient un cercle vicieux. Un autre mensonge est le suivant: Le père de votre mère est mort à 90 ans et il fumait toute sa vie; le fait est, que s’il n’avait jamais fumé il aurait put vivre jusqu’à cent ans et il aurait économisé un tas d’argent et n’aurait pas fait de mal, avec ma fumée, à ceux qui vivaient avec lui. Ils ont peut-être vécu moins longtemps que lui et sont peut-être mort d’un cancer que j’ai provoqué quand ils étaient obligés de me respirer jour après jour durant de longues années. Vous devez savoir qu’ils y a des gens qui sont plus résistant que d’autres. Est-ce que ce sera le cas pour cette génération’? Ou peut- être le vôtre? Je ne le risquerais pas.

Un autre mensonge: «Si vous n’avalez pas la fumée, ce n’est pas dangereux». Même si vous n’avalez pas ma fumée, le cancer trouvera bien son chemin vers vos lèvres, votre langue, vos joues ou votre larynx… ou peut-être vers vos poumons!

Quand les fumeurs visitent leur médecin, je suis habitué à les entendre dire que quand ils se lèvent le matin, ils voient du sang avec la toux du matin. Ou alors qu’ils ressentent une pression dans la poitrine ou une sorte de suffocation. Comme elles sont tristes les réactions que je vois, quand le docteur, après avoir fait les examinassions nécessaires, doit leur dire qu’ils sont malades du cancer! Les racines de ce trauma et la douleur s’étend à toute la famille, aux amis et aux connaissances. Plus tard viendront les longues heures passées dans des séances de chimiothérapie, les visites fréquentes à l’hôpital; l’anxiété et la peur, comme un sombre voile couvrira le fumeur.

Des orphelins, des jeunes gens sans père, sans mère, des veuves, et des millions d’heures et de grandes sommes d’argent du contribuable sont dépensés pour combattre les effets, qui en de nombreux cas sont irréversibles, voici le fardeau que je laisse derrière moi.

Les autorités sanitaires font de grands efforts pour diminuer mon usage, mais comme je suis très utile pour remplir les coffres publics, il n’y a pas de front uni et décidé pour l’éradication de ma consommation.

Je suis très content mais en même temps triste de voir la notice sur les petites boîtes dans lesquelles je suis vendu: «Nui gravement à la santé». Les humains ne la remarque même plus et la chose étrange dans ce cas, c’est que s’ils allaient acheter une boite de lait avec une notice qui dirait:

«ATTENTION, le ministère de la santé annonce que le contenu de cette boîte est nuisible pour la santé», personne ne voudrait la prendre dans la main ni rêverait de l’utiliser, mais cela n’arrive pas avec moi! Ils savent que je suis dangereux quand ils me fument, mais mes composants chimiques leur donnent Ain désir irrésistible de m’utiliser. Combien aveugles sont ceux qui le font!

Il y a quelqu’un sur cette terre que je ne comprendrai jamais, c’est l’être humain qui me fume. Comment est-il possible – je me demande – qu’après tous les problèmes que je leur cause, ils continuent de me mettre dans leur poche et à m’utiliser avec tant de plaisir?

Quel terrible instant était celui de ma découverte…Si seulement ils m’avaient laissé tranquille dans mon pays, pour jouir ensemble avec mes belles feuilles et mes fleurs, les vallées et les coteaux des montagnes! Combien différentes auraient été les vies de beaucoup d’hommes, de femmes et d’enfants! Ah! Et s’il vous plait, ne jetez pas la faute sur Dieu qui m’a créé, car il ne m’a pas créé pour l’usage que les hommes m’ont donné. Dieu a aussi créé les pierres, mais personne ne les croque entre les dents!

Moi, le tabac, je désire défendre mon innocence. Je ne tue pas parce que je le désire, mais parce que l’homme le veut. C’a suffit comme ça! Je vous en supplie, ne me fumez pas, considérez le bénéfice que vous obtiendrez. Après une ou deux années, le risque de contacter l’une ou l’autre maladie dont je vous ai parlé plus haut sera considérablement réduit. Vous vous sentirez mieux physiquement et psychologiquement; vous serez libre de mes chaînes. Laissez-moi tranquille dans les champs, ne devenez pas mon esclave! Je vous en serai profondément reconnaissant.

-Nicotiana tabacum» Le Tabac.

COMMENT ARRETER L’HABITUDE DE FUMER

Après avoir lu le témoignage émouvant du Tabac, vous avez très certainement réfléchi à la possibilité de ne plus jamais fumer. Mais comment cela peut-il se faire? Vous avez déjà essayé plusieurs fois sans beaucoup de succès. Ne vous faites pas de soucis! Vous êtes sur la bonne route! Sachez que les fiascos font partis du procédé d’arrêter de fumer. Maintenant est le moment d’essayer à nouveau! Le secret pour arriver au succès, c’est insister. Si vous n’avez jamais essayé, car vous vous sentez bien quand vous fumez, cela vous inspire de l’assurance et de la sécurité, cela vous aide aussi à vous relaxez quand vous êtes à votre travail, etc. pensez-y à nouveau sérieusement, considérez les désavantages de fumer et prenez la décision d’arrêter.

PREMIERE ETAPE

DECISION

Personne ne peut prendre cette décision pour vous. Les gens peuvent vous donner un tas de conseils, des paroles de réconfort, etc., mais c’est à vous de prendre la décision. Le premier pas à prendre est le suivant: Décidez-vous à arrêter de fumer. Ecrivez sur une petite carte ces mots:»J’ai décidé d’arrêter de fumer» et ayez la toujours avec vous dans votre portefeuille, en répétant les mots aussi souvent que possible. Quand quelqu’un vous offre une cigarette, répondez gentiment:»J’ai décidé d’arrêter de fumer». Choisissez un certain jour pour commencer et communiqué -le à votre entourage pour ainsi mettre la chose au clair avec eux et avec vous-même. Dites-leur que vous avez besoin de leur aide psychologique et qu’ils peuvent vous encourager à continuer dans votre décision (support familial). Dites- le à vos collègues au travail et à vos amis fumeurs et non-fumeurs que vous avez décidé d’arrêter de fumer pour votre santé.

Ne vous préoccupez pas de ce qu’ils vont penser de vous. Ce qui est important c’est que vous avez pris la décision, et vous avez fait le pas nécessaire, logique, exemplaire, et héroïque. Ne faites pas attention aux moqueries et aux plaisanteries, car elles sont généralement le reflet de la frustration que les autres ressentent, quand eux-mêmes ne sont pas capables d’abandonner l’usage de la cigarette, ou alors cela pourrait être une sorte d’envie qui parcourent leurs neurones et ils se refusent de l’admettre.

Ali! Ne vous trompez pas vous-même en pensant qu’il est mieux d’arrêter l’habitude petit à petit, avec le temps. Sachez qu’il est mieux d’arrêter en une fois que lentement. Comment aimeriez-vous que l’on vous retire d’un trou profond où vous seriez tombé? Rapidement ou lentement? Bien sûr, il est difficile d’arrêter de fumer, tout spécialement quand l’habitude est très prononcée; mais ce n’est pas impossible, vous pouvez arrêter si vous le désirez. Votre désir, bien motivé, sera le moteur qui mettra en marche votre décision.

DEUXIEME ETAPE

MOTIVATION

La deuxième étape à prendre est d’écrire une liste de motivations pour lesquelles vous avez décidé d’arrêter de fumer. Ayez toujours la liste sur vous et lisez-la régulièrement. Ainsi votre décision sera fortifiée. Voici un exemple:

*Ma femme/mon mari à besoin de moi en bonne santé. Je ne veux pas, tôt ou tard, lui être un fardeau.

*'”Mes enfants imitent mon comportement. Comment puis-je les persuader de ne pas fumer si je fume moi-même? Et ce qui est pire, c’est que quand je fume en leur présence, je nui sérieusement et d’une façon irréversible à leurs corps délicats qui est en train de se développer. Je veux les éduquer en leur donnant mon exemple et de cesser de leur prêcher qu’une froide théorie.

* L’économie de mon foyer pâtit, quand chaque jour l’argent est dépensé pour le tabac. Je dépense chaque mois approximativement ce qui est à peu près par année (écrivez ici les sommes dépensées). Je désire économiser cet argent et l’utiliser pour quelque chose de plus utile. Souvent je me plains que l’assurance de la voiture est bien chère, ou que l’école des enfants coûte vraiment beaucoup d’argent, que mon salaire est bas, ou alors, quand je vais au marché, je trouve que tout a bien enchérit. Je vais économiser cet argent et je pourrai faire quelque chose d’utile pour mes enfants et pour moi.

*Je ne veux pas vieillir avant l’âge, ni cesser de jouir de la vie à cause d’une de ces maladies que le tabac pourrait me causer. Je ne veux pas souffrir du cancer, ni d’un infarctus. Je ne veux pas mourir jeune à cause de la cigarette.

*Je ne veux pas me voir avec des dents toutes noires, des doigts jaunes, et une haleine fétide, ce sont des symptômes honteux envers la société, un manque de retenue et d’empire sur soi-même.
*Je sais que quand j’aurai cessé de fumer, je vais retrouver mon sens du goût et de l’odorat, et que je respirerai mieux. Je serai plus fort aussi, et la toux matinale disparaîtra, et si je suis en train d’avoir un refroidissement ou une bronchite, il sera plus facile pour moi de guérir. Ma vie sera plus longue et plus heureuse.

*Je ne veux pas voir mes vêtements brûlés, ni les meubles de ma maison, encore moins ma literie, ou les nappes; et pour sûr je ne veux plus voir les murs de mon foyer couvert d’une vilaine couleur jaunâtre, ou que l’intérieur de ma maison et de ma voiture puent la cigarette.

* J’aurai une meilleure vision et de bons réflexes en conduisant, car aucune fumée ne les obstruera, ainsi je ne mettrai plus ma vie en danger ni celles des autres.

*Ma vie est belle. Je veux la vivre comme un être humain civilisé et extirper cette coutume qui détruit et hypothèque ma vie. Je suis certain que mon pèlerinage dans ce monde aura plus de sens quand j’exercerai ma force de volonté dans d’autres domaines.

*(Si vous êtes jeunes). Je ne veux pas m’adonner au tabac car cela me conduira aux boissons alcoolisées, aux drogues dures, ou m’induira à manger des aliments impropres à la consommation; cette mauvaise habitude peut aussi me rendre stérile, et mes futurs enfants peuvent naître avec des malformations congénitales. C’est très triste de voir des jeunes pères pleurer sur leur nouveau-né, qui est venu dans ce monde avec une malformation, une maladie respiratoire ou une déficience coronaire, à cause du tabac. Je ne veux pas vivre comme la majorité des gens qui sont accrochés à un vice, et détruire ma force de volonté sur l’autel de quelques habitudes corrompues.

*Je ne veux pas être dominé par un cylindre de papier de 7 à 8 cm. de long.

*Je ne veux pas déshonorer Dieu, l’auteur de ma vie. J’ai été créé à son image et ressemblance. Je ne détruirai pas mon corps (qui est le temple du Saint-Esprit) en transgressant le sixième commandement qui dit «tu ne tueras point», car fumer est une forme de suicide.

*Je suis sûr que si d’autres personnes ont pu arrêter de fumer, je le pourrai aussi.

*Je veux aider les autres, quand j’aurai conquis ma mauvaise habitude.

TROISIEME ETAPE

ACTION THERAPEUTIQUE

Vous avez pris la décision de cesser de fumer. C’est formidable! Vous avez entre vos mains une bonne liste de motivations qui vous aidera à clarifier vos idées et deviendra la base sur laquelle vous aller construire votre résolution. N’oubliez pas de rajouter vos propres motivations, vous en avez très certainement! A Arrêter de fumer implique deux sortes de difficultés: a) couper la dépendance psychologique, b) couper la dépendance physique. Durant le traitement, nous vous demandons de prendre en compte ces deux aspects car ils sont inséparables.

Avant de continuer, il serait bon que vous connaissiez votre degré de dépendance à la nicotine, cela vous aidera au niveau physiologique, Nous vous demandons de répondre sincèrement au test suivant, en faisant un cercle autour de la réponse correcte.

LE TEST DE FARGESTRÔMS (1991)

QuestionsRéponsesPoints
Combiens de cigarettes fumez-vous dans une journée?10 ou moins
11-20 21-30
31 et plus
0
1
2
3
Quel est le niveau de la nicotine de vos cigarettes?Bas (<0,8 mg)
Moyen (0,8- 1 ,5 mg)
Elevé (>1.5 mg)
0
1
2
Avalez-vous la fumée?Jamais
Quelque fois
Toujours
0
1
2
Quand fumez- vous votre première cigarette, au lever du lit?Apres cinq minutes
Entre 6 et 30 minutes De 3
1 à 60 minutes Après plus
de 60 minutes
3 7
1
0
Vous est-il difficile de ne pas fumer dans les endroits interdits? (métro, train, avion, cinéma, etc. “)Oui
Non
1
0
Est-ce que vous fumez plus le matin que, le soir?Oui
Non
1
0
Est-ce que vous fumez aussi quand vous êtes malade et que vous devez, rester au lit?Oui
Non
1
0
Quelle cigarette vous coûtera le plus de laisser?La première1
0
Résultats:
‘”Moins de 4:
*Entre 4 et 7 :
*Plus que 7:
Dépendance basse
Dépendance modérée
Dépendance élevée

Une dépendance élevée indique que vous êtes vraiment accrochés ou dominés par le tabac et qu’il ne sera pas facile pour vous d’arrêter. Vous allez être obligé de faire des pas décidés vers la bonne direction, afin de vaincre cette habitude qui vous rend captif. Si la dépendance est modérée ou basse, votre santé va aussi en pâtir et il est très certain que, tôt ou tard, votre dépendance va augmenter, car la toléreriez à la nicotine grandit lentement mais sûrement, et vous allez bientôt vous trouver obligé d’augmenter la quantité de cigarettes. C’est pour cela qu’il est mieux de prendre une bonne décision maintenant, sans plus attendre; les possibilités d’avoir du succès sont importantes quand la dépendance est à un niveau moyen ou bas.

Répondez s’il vous plaît, maintenant, aux questions de ce test de l’U.S. Département of Health and Human Services, pour que vous sachiez pourquoi vous fumez. Vous allez être surpris si vous vous posez cette question sérieusement: «Pourquoi je fume?».Si votre réponse est sincère, vous allez remarquer que ce n’est pas toujours un cas extrême de haute dépendance au tabac, c’est juste un reflex par habitude, une coutume sociale, une coutume acquise depuis plusieurs années et cela vous plaît; vous avez aussi peut-être été influencé par la publicité qui relie le fait de fumer avec un haut niveau du statut social, avec l’intelligence, le courage, l’intrépidité, l’attraction sexuelle… Répondez s’il vous plaît au test, si vous désirez vraiment savoir pourquoi vous fumez, et faites un cercle autour de la bonne réponse.

UN TEST QUI EXAMINE POURQUOI VOUS FUMEZ

Questions
Toujours
fréquemment
occasionnellement
quelques
jamais
Je fume parce que je ne veux pas arrêter de fumer.54321
C’est très agréable d’avoir une cigarette à In main.54321
Fume me plaît et me détend54321
J’allume une cigarette quand je me fâche pour quelque chose.54321
Quand je n’ai pas de cigarettes, je dois en racheter font de. suite.54321
Je ne peux pas être sans cigarettes54321
Je fume sans vraiment réaliser54321
Je fume pour me stimuler et me réanimer.54321
Une partie du plaisir de fumer sont les gestes pour allumer une cigarette.54321
l’aime fumer.54321
J’allume une cigarette quand je suis préoccupé par quelque chose.54321
Je suis plus conscient de la réalité quand je ne fume pas54321
Souvent j’allume une cigarette sans réaliser que j’en ai déjà une qui brûle dans le cendrier.54321
Je fume pour me donner du courage54321
Quand je fume j’ai un grand plaisir à en observer la fumée54321
Je désire une cigarette tout spécialement quand je suis confortable et détendu.54321
Je fume quand je suis triste ou quand je ne veux pas penser à mes problèmes et difficultés54321
Quand le temps passe sans que je fume, l’anxiété me submerge pour allumer une cigarette.54321
Soudainement je réalise que j’ai une cigarette dans la bouche sans pouvoir me rappeler quand je l’ai mis là.54321

Nous allons voir maintenant quels sont les résultats. Ecrivez les numéros que vous avez encerclés pour chaque question dans l’espace au-dessus des lettres. Le chiffre que vous avez encerclé pour la question A, sur le A. Sur le B, le chiffre que vous avez encerclé pour la question B et ainsi de suite. Pour terminer, additionnez tous les numéros pour connaître le résultat final. Prenons un exemple, l’addition de A, G et M donne le résultat «stimulation», etc. La ponctuation varie entre 3 et 15 points. Une ponctuation de 11 et plus est haute (15 est la plus haute). De 7 et moins est basse.

A+G+B=Stimulation
B+H+N=Rite
C+I+O=Relaxation
D+J+P=Libération
E+K+Q=Désire
F+L+R=Habitude

Votre habitude de fumer peut être caractérisée par un de ces facteurs, ou une commination de ceux-ci. Les six facteurs décrivent des formes différentes de comportement d’un état d’esprit distinct. Dans le cas d’être élevé, comme pour stimulation, veux dire que fumer vous aide à vous réveiller, vous donne de l’énergie et vous garde en bonne forme. Vous pouvez substituer cette dangereuse et malsaine stimulation avec d’autres que nous allons vous présenter dans ce traitement, comme marcher, ou faire de l’exercice modéré.

Dans le cas où le résultat donne “rite”, cela veut dire que vous avez besoin de tenir quelque chose dans vos mains. Vous aimez tenir une cigarette. Vous pouvez la substituer avec un crayon, un stylo, une belle plume à encre, une petite balle, vous pouvez aussi faire des exercices avec vos doigts ou tenir un objet que vous aimez, ou un morceau de réglisse.

Si le résultat est relaxation, cela veux dire que vous ressentez un réel plaisir quand vous fumez. Si vous êtes de cette catégorie de personnes, vous devez lire et relire la déclaration du Tabac, (la première partie de cet ouvrage), où vous trouvez les conséquences négatives de votre habitude. Vous pouvez substituer ce plaisir avec d’autres: des activités sociales, des sorties, des réunions de famille, diner dehors avec des amis ou un hobby… trouvez-vous un plaisir qui ne fera pas de mal à votre santé, il y en a assez autour de vous. Vous allez bientôt réaliser que vos cigarettes ne vous manquent pas tant que ça.

Si vous fumez pour vous “libérer”, cela veut dire que vous utilisez le tabac pour calmer votre esprit dans des moments d’anxiété ou problématiques. Vous voyez votre cendrier se remplir quand les problèmes vous surpassent. Mais si vous êtes honnête avec vous-même, vous allez réaliser que le tabac ne fait pas que vos problèmes s’envole en fumée; vous avez besoin de toute votre concentration, et si vous fumez, celle-ci est énormément réduite. Trouvez d’autres substituts pour vous fortifier quand vous vous sentez submergé par des moments difficiles. Certains décident de parler avec des gens qui peuvent les aider avec de bons conseils, avec de vrais amis, des collègues ou alors avec leur époux (se). Ils ouvrent leur cœur et reçoivent des conseils encourageants qui les aident à surmonter la situation sans avoir besoin de se fumer avec le tabac. D’autres décident de prendre une douche froide ou tout simplement, changent d’activités jusqu’à ce que l’anxiété disparaisse. Faites travailler votre imagination et trouvez un substitut avec lequel vous obtiendrez les mêmes résultats sans aucun risque pour votre santé.

Si vous fumez par “désir”, cela veut dire que fumer est pour vous une habitude psychologique qui n’est pas facile d’éliminer. Malgré cela, un grand nombre de personnes dans cette catégorie ont réussit à arrêter de fumer, et n’ont pas suivi de traitement spécial. Votre désir de fumer commence dès que vous en avez fini une cigarette; un pouvoir plus fort que vous -même vous domine et vous fait allumer une cigarette après l’autre. Les conseils de cette brochure vous aideront beaucoup. Lisez et relisez les raisons de votre motivation qui vous aideront à arrêter de fumer. Lisez- les souvent et prenez une décision énergique, sans complaisance. Une fois que vous aurez atteint votre but, vous serez le genre de personne qui ne va pas considérer, même pas une fois, de refumer car vous aurez apprit combien vous avez souffert de cette habitude. Cela vaut vraiment la peine de prendre une bonne décision. Pour éteindre votre énorme envie de fumer, suivez les instructions que nous donnons dans ce traitement: Buvez des jus de fruits, beaucoup d’eau, des tisanes, etc.

Les fumeurs qui sont du type “habitude” ne sont même pas satisfaits quand ils fument. Ils allument*leurs cigarettes sans vraiment réaliser ce qu’ils font. Si vous êtes de ce type de personne, vous allez voir comme il est facile d’arrêter de fumer, si vous le désirez sérieusement. Vous devez tout simplement vous poser la question avant de mettre la cigarette à la bouche ou encore mieux avant de l’allumer:” pourquoi est-ce que je fume?”, et vous allez réaliser que la plupart des cas c’est par routine. “Pourquoi, alors suis-je esclave d’une telle habitude destructive et coûteuse?” Vous devez changer vos habitudes journalières, faites un changement dans votre vie.

Si le résultat est bas, cela veut dire que vous pouvez vous arrêter assez facilement. Faites-le sans délai… parce que le tabac, cher ami, chère amie, même en quantité minimes, est malsain pour votre santé. D’autre part, vous pouvez d’un moment à l’autre atteindre le fond du gouffre et rejoindre les fumeurs invétérés. Alors quand vous désirerez arrêter, ce sera avec une grande lutte. Commencez maintenant et libérez-vous de cette souillure qu’est le tabac.

Cessez de fumer, cessez de produire des dividendes pour les compagnies de tabac. Elles deviennent riches au prix de votre santé. Elles ne font aucun cas de la souffrance qu’elles provoquent et qui est trouvé dans chaque foyer et hôpital à cause du tabac. Leur but est de faire de l’argent, beaucoup d’argent. N’oubliez pas ceci. Les compagnies de tabac disent que leurs campagnes de publicités ont un objectif unique, que les fumeurs consomment une marque spécifique, mais cela n’est pas certain. Leurs campagnes publicitaires sont basées sur les points suivants: que les fumeurs fument encore plus. que le non-fumeur se mette à fumer et que ceux qui désirent s’arrêter. remettent à plus tard ou renoncent à leur promesse.

ASPECTS PSYCHOLOGIQUES

*Evitez les endroits qui sont relié au tabac, comme les casinos, les bars et les restaurants etc.

*Jetez toutes les cigarettes et le tabac que vous avez chez vous. Faites de même avec les cendriers, les briquets et les allumettes.

*Quand quelqu’un vous dit:” Aimerais-tu une cigarette?” donnez une réponse claire et nette: “Non merci. J’ai décidé d’arrêter de fumer”. Cette réponse vous aidera à fortifier votre décision.

*Gardez dans la main un morceau de réglisse.
:’:Utilisez votre temps libre avec quelques activités manuelles ou pratiquez un sport avec des non-fumeurs. Vous pouvez retrouver votre occupation préférée du passé.

*Ne vous dites jamais “encore une et puis j’arrête”. Ne cédez pas.
”’Pendant les premiers jours et pour quelque temps encore, il est important d’introduire des changements dans vos habitudes quotidiennes. Par exemple, ne restez pas assis sur votre chaise quand vous avez fini de manger; levez-vous plus tôt le matin; ne déjeunez pas toujours dans le même restaurant. Faites des courtes promenades chaque fois que vous en avez l’occasion, tout spécialement après les repas.

* N’oubliez pas que vous devez maîtriser vos impulsions et vos habitudes, car elles pourraient régner sur vous. Beaucoup de fumeurs sont capables de faire des exploits “héroïques” afin de se trouver du tabac, quand ils n’en on plus. Ils font des kilomètres en voiture pour trouver un magasin de tabac ouvert ou un distributeur de cigarettes. Ils en quémandent auprès des passants. Ils sortent à n’importe quelle heure de la nuit, et vont même jusqu’à frapper à la porte du voisin…. Vous devez employer votre force de volonté. L’esprit peut exercer un pouvoir extraordinaire sur le corps pour le bien ou le mal. Beaucoup de maladies sont psychosomatiques. Si vous pensez que vous n’aller pas pouvoir vivre sans tabac, vous ne pourrez pas vivre sans tabac! Mais si, au contraire, vous croyez que vous pouvez vaincre votre dépendance, en employant votre force de volonté, vous réussirez!

Une dame de plus de cent ans, répondant aux questions d’un journaliste sur le secret de sa longue vie, lui dit qu’elle avait toujours pensé positivement et n’avait jamais permit à ses désirs et à ses impulsions de dominer son esprit, mais juste le contraire. Prenez note!

Un jeune étudiant en médecine, qui n’avait aucun problème de santé, devint le sujet d’une plaisanterie parmi ses collègues étudiants. Ils se mirent d’accord de lui dire que son aspect était vraiment terrible; un premier lui ferait une remarque puis les autres suivraient et ainsi de suite. “Salut! Comment vas-tu? “dit le premier qui rencontra l’étudiant dans la rue. “Bien! Très bien!” il répondit. “Oh! Mais tu n’as pas l’air bien en forme. Tu es certain que tu te sens bien? Ou alors je me trompe peut-être”. Et son collègue le laissa là. Plus tard, un second étudiant répéta la même chose et ainsi de suite. Pour finir le pauvre étudiant se sentait si mal qu’il dut garder le lit. Son esprit lui provoquait un malaise généralisé; la racine du mal était d’origine psychologique.

*Offrez un cadeau à la personne que vous aimez, acheté avec l’argent que vous économiserez chaque jour en ne fumant plus. Vous pouvez aussi vous faire un cadeau.

* Prenez en compte, la première et la seconde étape, parce qu’elles ont une influence profonde sur votre esprit.

*Prenez la décision de fortifier votre volonté avec ces conseils.

ASPECTS PHYSIQUES

*Si vous ressentez une envie très forte de fumer durant le traitement, buvez de l’eau naturelle ou un jus de fruit et faites une courte promenade rapide. Mâchez aussi une racine de réglisse.

*Vous devez boire au moins 8 à 10 verres d’eau chaque jour, toujours entre les repas, à peu près un verre d’eau par heure. L’eau est un élément essentiel pour la vie; rappeliez-vous que c’est un des principaux composants du sang et des cellules de votre organisme. Le corps d’un homme contient à peu près 60% d’eau, une femme en a 54% et un bébé nouveau-né, 80%. Tous les organes de notre corps ont besoin d’eau pour un bon fonctionnement car elle est utilisée dans tous les processus physiologique: la digestion, l’assimilation, la circulation, l’excrétion, le contrôle de la température du corps, la lubrification des articulations, etc.

L’eau devient un remède quand elle est appliquée extérieurement d’une manière appropriée. Quand vous prenez une douche froide, vous tonifiez tout votre organisme et son système nerveux; la circulation sanguine est aussi stimulée, elle fortifie les activités des poumons et des reins et élimine aussi les impuretés de votre corps. Il n’y a rien d’étrange que nous vous recommandons de prendre des bains ou des douches chaque jour. Mais faites attention! N’utilisez pas de l’eau froide si vous avez froid; faites quelques exercices avant la douche pour vous réchauffer. Après la douche froide, séchez-vous énergiquement, habillez-vous et marchez un peu pour vous réchauffer. La réaction est fondamentale. Vous pouvez aussi commencer avec de l’eau chaude et terminer par l’eau froide. Ces douches vous aideront à éliminer la nicotine.

* Après chaque repas faites une courte promenade.

*Prenez chaque soir un bain chaud avant de vous coucher quand c’est possible ou alors une douche chaude.

”’Contrôlez votre poids et prenez soin de votre santé. Pendant le traitement laissez de côté les douceurs, les crèmes glacées, les fritures, la graisse, la viande, le poisson, les fruits de mer, les épices fortes comme le chili, la moutarde et autres. Evitez les aliments salés. N’utilisez pas le vinaigre pour votre salade, remplacez- le par de l’huile d’olive et du citron ou d’autres huiles de graines (tournesol, soya etc.).

!|:Si vous avez très faim, buvez lentement un jus de fruit ou quelques verres d’eau, cela vous aidera à calmer votre désir pour de la nourriture jusqu’à l’heure du repas.

* Evitez l’alcool, le café, le thé, le maté, le coca-cola car ces boissons volent votre force de volonté, car elles sont intimement liées à l’usage de la cigarette. L’alcool, dans toutes ces variétés (vin, bière, cidre, whisky, cognac, vodka, rhum etc.), attaque le système nerveux central du cerveau, où se trouvent les sens et la force de volonté ainsi que la capacité de raisonner. Il n’est pas étonnant que nous vous demandions de vous abstenir de boire de l’alcool pendant le traitement.
*Mangez votre diner tôt, au moins 3 à 4 heures avant de vous coucher.

!|:Ne mangez pas des fruits et des légumes au même repas.

*Mangez et dormez toujours aux mêmes heures.

*Ne mangez rien entre les repas, vous pouvez boire de l’eau ou un jus de fruit. Ah! Et mastiquez bien votre nourriture.

:|:Autant que possible mangez des produits naturels et non-raffinés.

“Tendant la journée, et spécialement le matin, faites quelques exercices respiratoires pour deux ou trois minutes. Ces exercices consistent à aspirer de l’air par le nez et à l’expulser lentement par la bouche. Faites une courte pose et recommencez à aspirer de nouveau et répétez l’exercice 5 à 6 fois. L’air est indispensable à votre vie, et c’est sa première nourriture. L’air est très riche en oxygène et pauvre en gaz carbonique; quand vous respirez, l’oxygène passe dans le sang veineux qui est riche en gaz carbonique; un changement se passe alors, le sang veineux se transforme en sang artériel, où l’oxygène prédomine. L’air que les poumons expulsent, contient plus de gaz carbonique que d’oxygène. C’est ainsi que le sang est nourrit et purifié, apportant à l’organisme les ingrédients chimiques vitaux, les énergies solaires et électriques nécessaires, qui oxydent les produits de déchets pour faciliter leur combustion et leur élimination. Il n’est vraiment pas nécessaire après cette exposé de mentionner à nouveau combien il est important de respirer de l’air frais pour vos poumons et de cesser de fumer. .Le meilleur moment pour respirer du bon air, c’est le matin, avant que la circulation des voitures commence et que les usines émettent leurs pollutions. Votre maison doit être bien aérée, tout spécialement la chambre où vous dormez la nuit, car vous y passer de six à huit heures. Au cas où vous ne pouvez pas dormir avec la fenêtre ouverte, il faut de temps à autre renouveler l’air pour éviter que celui-ci se charge de substances toxiques.

“‘Faites régulièrement des exercices modérés, n’utilisez pas votre voiture si vous en avez une, marchez le plus possible. Pratiquez un sport.

*Dormez de 7 à 8 heures par jour.
‘”Changez de sous-vêtements chaque jour.

*Vous avez remarqué que durant le traitement le régime n’inclue ni la viande ni de poisson. Souvenez-vous que c’est un traitement de désintoxication. Ce genre de nourriture aidera votre corps à se débarrasser de ses toxines. Votre sang doit être purifié. Il a été remarqué que dans de nombreux cas, les patients qui ont suivit le traitement, non seulement ont cessé de fumer, mais en même temps ils ont vu la guérison de maladies dont ils souffraient comme, le rhumatisme, une mauvaise circulation sanguine, des maux de tête, un taux élevé de cholestérol, une haute pression sanguine, des varices, des hémorroïdes, des ulcères. *

*Ne vous souciez pas durant ces quelques jours au sujet de la viande et du poisson. Ce régime a été étudié pour qu’aucun des éléments nutritifs essentiels ne manquent.

* Après avoir suivit le traitement, vous devrez aussi prendre en compte votre alimentation. Ne mangez pas n’importe quoi. N’abusez pas de fritures, il est mieux de manger les aliments cuits à la vapeur. au four ou bouilli. Ne buvez pas de café mais utilisez du succédané de café (café de céréales).Il est mieux de manger du pain complet, riche en fibres (les fibres sont nécessaires pour combattre la constipation] et ce pain contient beaucoup de minéraux. Ne buvez pas d’alcool, c’est dangereux pour votre santé. Ne vous accoutumez pas à dépendre des drogues ou de n’importe quoi qui pourrait vous dominer. Si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin. Prenez votre vie entre vos mains et ne vous laissez pas dominer par aucune mauvaise habitude.

Si vous désirez plus d’informations, nous avons à votre disposition de la littérature au sujet de la santé. Nous pouvons aussi vous procurer des livres très intéressants sur la jeunesse, les relations familiales, le mariage, des sujets bibliques comme les prophéties, la vie de Jésus, l’histoire de l’ancien et du Nouveau Testament, des cours bibliques par correspondances, etc.

Un grand nombre de personnes ont déjà bénéficié de notre littérature dans le monde entier. Si vous le désirez, nous pouvons vous contacter personnellement chez vous si vous nous envoyez votre adresse.

TRAITEMENT DE 14 JOURS POUR ARRETER DE FUMER

PREMIER JOUR

Au lever

Frictionnez tout votre corps avec une serviette humide. Si vous le supportez, faites une courte douche froide. Séchez-vous énergiquement pour que votre corps réagisse et se réchauffe. Faites des exercices pour 15 à 20 minutes pour vous réchauffer. Si vous ne supportez pas la douche froide, commencez avec de l’eau chaude puis terminez avec de l’eau froide.

Quand vous arrêtez de fumer, la nicotine est expulsée du corps après 9 à 10 heures par les matières fécales, par la respiration et à travers la transpiration. Les pores de la peau expulsent aussi de la nicotine, et si elle reste dans les pores, elle est réabsorbée en quelques heures. C’est pour cela qu’il est important que vous vous laviez plusieurs fois par jour. L’eau froide stimule également le système nerveux.

Avant le petit déjeuner

Buvez un grand verre de bouillon de légumes: Vous le préparez comme suit: dans un litre d’eau, ajouter une branche de céleri, quelques feuilles de chou, un peu d’orties fraîches ou séchées et deux oignons. Couper tous les ingrédients en petits morceaux et faire bouillir doucement pendant une demi -heure. Avant de boire le bouillon, ajouter le jus de trois citrons. Vous pouvez boire chaud ou naturel. Si vous n’avez pas les légumes ici mentionnés, vous pouvez préparer le bouillon avec les légumes que vous avez sous la main ou alors ajoutez le jus de citron dans de l’eau tiède.

Petit déjeuner

Commencez avec des fruits de saison afin de satisfaire la faim. Ne mélangez pas les variétés, seulement une sorte à la fois, ceux que vous aimez, par exemple des fruits doux comme: pommes, poires, pêches, abricots, nectarines, prunes, bananes, melons, pastèques, papayas, mangues, gavas, grenades, etc. les fruits doux que vous trouvez dans votre pays). Vous pouvez aussi, au lieu de fruits entiers, en boire le jus.

Ensuite, vous pouvez manger du pain complet grillé tartiné avec de la confiture artisanale, ou du beurre de sésame, de graines de tournesol ou d’amande, ou alors un peu de fromage frais, genre fromage cottage ou ricotta. D’autres jours pour changer, mangez des biscuits de farine intégrale.
Pour terminer le petit déjeuner, buvez, si vous le désirez, une tasse de succédané de café (orge torréfié), du lait de soya, du lait d’amande, édulcoré avec du miel, du fructose, du sucre de canne ou de la mélasse.

Un autre exemple est de manger des céréales pour le petit déjeuner. Voici comment vous préparez votre musli: mettre à tremper une cuillère à soupe de flocons d’avoine dans de l’eau ou du jus d’orange pour 8 à 9 heures (le soir antérieur). Avant de manger, ajouter un peu de jus de citron, puis une demi-tasse de lait de soya ou d’amande, quelques morceaux d’un fruit doux, (de ceux que nous avons mentionnés plus haut), et des graines (graines de lin, de tournesol, de sésame etc.)

Une demi-heure avant le déjeuner

Buvez encore un grand verre de bouillon dépuratif.

Déjeuner

Le premier plat sera une salade abondante, préparée avec des feuilles de laitue, des radis, des oignons, des carottes, des avocats, des branches de céleri, des grains de maïs frais, des tomates et quelques olives – pas de celles au vinaigre. Ajoutez un peu d’huile d’olive et quelques gouttes de jus de citron, ceci aide l’organisme à mieux absorber les minéraux, un peu d’ail haché et deux cuillères à soupe de levure de bière en flocons. La levure de bière est riche en vitamine B et en protéines. Les vitamines du groupe B renforcent les nerfs. L’oignon et l’ail doivent être haché et, avec un peu de jus de citron attendre avant d’être ajouté à la salade.

Pour le second plat, vous pouvez choisir chaque jour entre les suggestions suivantes: ces plats sont seulement donnés comme exemples. Les aliments seront cuits sans huile, celle-ci sera ajoutée en fin de cuisson.

l. Des poivrons doux, cuit au four avec une assiette de pois chiche.
2. Des aubergines et des pommes-de-terre cuites au four et une petite
portion de lentilles.
3. Une assiette de légumes variés cuit à la vapeur et quelques fèves.
4. Un œuf cuit dur avec des oignons braisés (vous mangerez seulement
deux œufs par semaine).
5. Une assiette de pâtes au blé complet et des haricots verts.
6. Du riz complet avec des grains de maïs et des petits pois.
7. Des artichauts bouillis ou braisés et une omelette à la française.
8. Des champignons avec des courgettes ou de la courge.
9. Des pommes-de-terre en robe de chambre (bouillies dans leur peau)
et une assiette de soupe aux légumes.
10. Des asperges avec une soupe aux champignons.
11. Une soupe à l’ail et un morceau de pizza végétarienne.
12. Un mélange de légumes braisés (ratatouille) et quelques haricots blancs.
13. De la soupe à l’oignon et une crêpe de maïs.
14. Du riz complet avec des légumes.

Si vous le désirez, vous pouvez manger avec les plats mentionné ci-dessus, du soya texture ou du gluten, comme des hamburgers de soya, ou du tofu, etc. Vous pouvez trouver ces viandes végétales dans les magasins de régimes alimentaires. Au cas où vous n’en trouveriez pas, vous pouvez manger un peu de fromage blanc sans sel ou une, portion de ricotta et un peu de pain complet avec du beurre de sésame ou autres graines.

Comme dessert, si vous en avez besoin, mangez une dizaines d’amande, ou de noix ou de noisettes que vous mâcherez extrêmement bien ou un yaourt naturel sans édulcorant.

Une demi-heure avant le diner

Buvez à nouveau un grand verre de bouillon dépuratif.

Diner

* Des fruits citriques ou semi -citriques comme des oranges, des mandarines, de l’ananas, des kiwis, des fruits de la passion, des pamplemousses, des raisins, des fraises, des framboises, des cerises, des mûres, etc. avec de pain complet grillé et de la confiture artisanale ou du beurre de sésame (tahini). Comme dessert, un yaourt naturel, si vous désirez l’édulcorer, employez du fructose, du miel ou du sucre de canne. Si vous préférez, vous pouvez manger le même plat que celui du déjeuner, mais réduisez la quantité de moitié. Vous pouvez aussi diner avec une salade comme premier plat, puis une soupe aux légumes accompagnée de pain complet et de margarine végétale ou du tahini. Il est mieux de n’employer du beurre d’arachides (cacahuètes).

DU DEUXIEME JOUR AU QUATORZIEME JOUR

Faites de même que le premier jour, modifiez seulement le menu des repas de midi.
Les premiers cinq jours sont les plus difficiles à supporter. Une fois ces jours derrière vous, ce sera plus facile. Ayez bon courage Vous pouvez le faire!

Aide phytothérapeutique

Nous vous donnons ci-dessous une liste de plantes médicinales au cas où les symptômes suivants apparaîtraient. Préparerez l’infusion de la manière suivante: mettre de l’eau à bouillir, ajouter la plante hachée en petits morceaux, la quantité est indiquée pour chaque recette. Laisser infuser 10 minutes, passer et si besoin est édulcorer avec du miel. S’il-vous-plait n’utilisez pas de sucre blanc; le sucre provoque de graves problèmes osseux.

Les plantes dont nous vous donnons la liste ci-après, ne doivent pas être prisent toutes ensembles mais séparément. Il est conseillé de changer d’infusion tout les sept jours; puis abstenez vous durant deux à trois semaines, ensuite vous recommencez si les symptômes persistent. Si vous n’avez pas la possibilité de préparer la tisane sur votre lieu de travail, prenez-la déjà préparée de la maison, dans un thermos, et buvez-la au moment approprié.

Si vous avez de l’inquiétude, de la nervosité ou de l’insomnie

-Verveine odorante (Lippi triphylle): Une cuillère à thé par tasse. Trois tasse et plus par jour.
-Lavande (Lavender angustifolié): une cuillère à thé par tasse. Boire trois tasses par jour, une après chaque repas.
-Origan (Organum majorant): Une cuillère à thé par tasse. Boire trois tasses par jour mais pas plus que deux semaines consécutives.
-Mélisse officinale (Melissa officinales): Une cuillère à thé par tasse. Laisser tirer pour dix minutes et boire trois tasse ou plus par jour.
-Tilleul (Tilia platyphylos): Une cuillère à thé par tasse. Laisser tirer pour dix minutes et boire trois tasses ou plus par jour.
-Valériane (Valerian officinales): Une cuillère à thé par tasse. Laisser tirer pour quinze minutes et boire trois tasses par jour. En boire pour 8 à 10 jours puis cesser pour deux à trois semaines. (En boire à nouveau seulement si l’insomnie persiste).
-Camomille (Matricarine camomille): Une cuillère par tasse. Laisser tirer dix minutes et boire trois à quatre tasses par jour, avant les repas.

Si vous avez une mauvaise digestion:

-Anis (Pimpinella anisum): Une cuillère à thé par tasse. Boire trois tasses par jour, une tasse après chaque repas.
-Camomille (Comme déjà noté).
-Anis étoile (Ilicum verum): Un gram par tasse. Boire une tasse après chaque repas.
-Réglisse (Glycyrrhizin glabre): 50 grams par litre. Bouillir pendant cinq minutes et boire trois tasses par jour.
-Dent de lion (Taraxacum officinales): une cuillère par tasse. Bouillir deux minutes et boire trois tasses par jour avant les repas.
-Thym (Thymus vulgarisa): Une cuillère par tasse. Laisser tirer dix minutes et boire trois tasses par jour avant ou après les repas.

Si vous avez de l’anxiété

-Coquelicot (Papaver rhoeas): Une pincée par tasse (10 à 14 gr par litre. Laisser tirer dix minutes et boire trois tasses par jour. Utiliser avec précaution et seulement pour une courte période. Ne pas utiliser les graines à cause de leurs fortes teneurs en alcaloïdes.
-Mélisse (Voir plus haut).
-Verge d’or (Solidago officinales): Une cuillère par tasse. Laisser tirer dix minutes et boire trois tasses par jour.

Si vous avez la toux ou le catarrhe:

-Radis cultivé: (Rap anus sati vus): Extraire le jus avec un appareil à exprimer; si vous n’en disposez pas d’un, il faut râper le radis sur un linge propre puis essorer le jus, mélanger avec du miel et boire une cuillère à thé chaque heure. Vous pouvez aussi manger le radis avec votre salade.
-Oignon (allium cepa): Faire bouillir dans un litre d’eau, deux oignons avec un citron coupé en deux, pour 10 à 15 minutes. Laisser refroidir pour une demi heure et boire trois tasse ou plus, édulcoré avec du miel.
-Eucalyptus (Eucalyptus globules):Une cuillère à soupe (trois gr. de feuilles) par tasse. Mettre à bouillir pour deux minutes et tirer pour dix minutes. Les femmes enceintes ne devraient pas boire cette tisane.
-Molène, Bouillon-blanc (Verba cum Thapsus): utilisé les fleurs, une cuillère à thé par tasse. Laisser tirer pour dix minutes et passer à travers une passoire en coton. Boire trois tasses par jour avant les repas.
-Pulmonaire officinale (Pulmonaire officinales):Préparer l’infusion avec les feuilles ou les fleurs. Utiliser 30 gr. par litre. Laisser tirer pour dix minutes et boire trois tasses par jour.
-Plantain (Plantago major): Bouillir une cuillère à soupe par tasse et boire trois à quatre tasses par jour.
-Thym (voir plus haut).

CONCLUSION

Nous sommes certains que vous aurez du succès dans votre entreprise pour arrêter de fumer. Il y a encore un aspect que nous aimerions considérer relié à l’aspect psychologique, et c’est pour cela qu’il est incorporé dans ce traitement.

C’est au sujet de la foi. Oui, la foi. La science a démontré que la foi a un pouvoir extraordinaire sur notre esprit et sur notre corps. Un grand nombre de gens ne croient pas en Dieu ni en son Fils qu’il a envoyé. Si c’est votre cas, et que vous avez lut cette brochure, nous aimerions que vous considérez ce que nous allons exprimer plus loin, car nous savons que cela pourrait vous aider énormément. Nous nous adressons également à vous qui croyez en Dieu. Jésus a dit: “Demandez, et l’on vous donnera.”(Luc 11:9). Vous pouvez trouver dans la prière la force nécessaire pour que votre résolution ait du succès.

Dieu, à travers Jésus-Christ, désire sauver l’humanité de toutes les misères qui l’accable. Des milliers de personnes ont mis leur confiance en Jésus, et ont fait l’expérience d’un changement dans leur vie. L’alcoolique est maintenant sobre; l’homme licencieux est devenu honnête; le criminel, vertueux…L’apôtre Paul a dit: “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.”(2Cor.5:17). Oui, cher lecteur, il y a une puissance dans l’acte du Calvaire. Christ est mort pour nous racheter de notre condition déchue. Sa venue sur la terre était motivée par l’amour cet amour est si grand et merveilleux qu’il nous nomme ses enfants. L’apôtre Jean dit: “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16). Jésus dit: “…je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi.”(Jean 6:37). Si vous avez confiance que Dieu entend votre appel sincère, vous pouvez être certain que votre prière ne tombera pas dans le néant, vous recevrez la force nécessaire pour vous aider dans votre décision d’arrêter de fumer.

La foi transporte des montagnes, a dit notre Seigneur Jésus. Si vous lui faites entièrement confiance, il vous aidera à vaincre cette habitude qui détruit votre santé, car Dieu n’est pas indifférent envers aucune personne, ni envers vous ou moi, ni envers le monde entier. L’apôtre Paul déclare: “JE puis tout par celui qui me fortifie.” (Phil.4: 13). Suivez le traitement proposé et dédiez chaque jour un moment, le matin et le soir, pour conversé avec Dieu comme vous le feriez avec un ami. Ne doutez pas, il vous entend et désire vous aider. Essayez, vous n’avez rien à perdre.

Notre désir sincère était, alors que nous avons préparé cette humble publication, que l’humanité puisse bénéficier de ces conseils. Si nous avons du succès même sur une petite échelle, nous nous sentirons hautement récompensé.

Si vous désirez plus d’information à ce sujet ou si vous êtes intéressé à acheter d’autres livres publiés par notre maison d’édition, contactez-nous s’il-vous-plait. Nous aurons beaucoup de plaisir à vous aider. Téléphonez-nous ou écrivez-nous à l’adresse suivante:

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close